Les cadenas d’amour du Pont des Arts

pontdesarts01Dans de nombreuses capitales du monde, la mode des cadenas d’amour ou love locks fait fureur et bien entendu, Paris, la ville romantique par excellence, ne déroge pas à la règle.

Si vous vous promenez à Paris, du côté du Louvre ou bien sur l’autre rive dans le coin de l’Institut de France, vous ne pouvez manquer cette passerelle atypique.

pontdesarts08

Des cadenas gravés de noms ou d’initiales ont envahi le parapet. Le pont brille de tous feux sous ses balustrades recouvertes de cadenas de toutes formes et de toutes tailles.
Chaque cadenas accroché est un vœu d’amour éternel. Il est d’usage de fermer le cadenas et de jeter la clef dans la Seine. Le cadenas comme preuve d’amour serait une coutume ancienne (qui pourrait venir de la ceinture de chasteté qui préservait les femmes de l’infidélité durant les croisades de leur époux).
pontdesarts06pontdesarts04

En me promenant sur le pont des Arts, l’autre jour, j’ai pu croiser une grosse majorité de touristes. Ma curiosité s’est arrêté à un couple d’anglais. Deux amoureux qui semblaient chercher les traces du début de leur amour, enfin, c’est ce que j’ai pu imaginer. J’aime bien m’inventer des scénarios durant mes balades.

pontdesarts03pontdesarts02Cependant, tout n’est pas romantique dans la vie réelle. Les cadenas d’amour sont aussi un vrai commerce, aux abords du pont c’est à celui qui vendra le plus beau cadenas, le plus de clés. pontdesarts07Et puis, il y a le problème de l’esthétisme et de l’environnement. Le pont des Arts est un monument historique, l’accrochage de ces cadenas dénature complètement l’esthétique du lieu. On peut trouver cela beau, amusant, émouvant, mais on ne voit plus du tout le pont, ni la continuité de la Seine, c’est un véritable rideau de ferraille. Jusqu’alors assez neutre sur le sujet, la Mairie de Paris considère depuis l’été 2013 que l’accumulation des cadenas fragilise les parapets qui, à terme, risqueraient de tomber sur les péniches. Elle envisage d’en retirer une partie. Certains évaluent le poids total des cadenas à 93 tonnes, masse susceptible de mettre en péril la pérennité de l’ouvrage. D’autres personnes aussi s’inquiètent de toutes ces clés jetées dans la Seine qui représenteraient une véritable pollution.

La ville de Paris pourrait-elle prendre la même décision que la ville de Rome, c’est-à-dire d’interdire tout bonnement ces cadenas d’amour, sous peine d’une amende de 50 euros ?

 

Affaire à suivre…

pontdesarts05
Rendez-vous sur Hellocoton !

Suivre:

14 Commentaires

  1. 27 mai 2014 / 0 h 13 min

    J’ai photographié plus de 53 000 cadenas d’amour du Pont des Arts et du Pont de l’Archevêché.
    Vous pouvez les retrouver gratuitement sur We Lock Love : http://www.welocklove.com/fr/
    C’est une jolie promenade en effet. Durant mon projet j’ai pu découvrir quelques chefs d’oeuvres qui sont présents dans le “top” sur le site.
    A bientôt sur le pont ! On s’évade sur votre blog 🙂

    • 28 mai 2014 / 11 h 20 min

      Merci pour ton commentaire qui me permet de découvrir ton site!! un projet fou tout de même !!!:)

  2. 29 mai 2014 / 11 h 25 min

    Je crois même qu’ils scient régulièrement les cadenas car justement il y en a bien trop et c’est trop lourd!
    Mais … est-ce que ça coupe l’amour?! je suis superstitieuse :p

    Joli article:)

    • 29 mai 2014 / 11 h 34 min

      Merci Julie !
      Oui, la mairie en retirent régulièrement pour éviter la chute d’une rambarde.
      Je ne sais pas si cela coupe l’amour:), je ne suis pas trop superstitieuse:). Mais, j’avoue avoir été vraiment étonnée du nombre de cadenas, je ne pensais jamais qu’il y en aurait autant.

  3. 20 septembre 2014 / 15 h 40 min

    C’est vrai que cela finissait par faire désordre, mais quel tristesse quand même !

  4. 20 septembre 2014 / 15 h 40 min

    “quelle” et non quel…

  5. 20 septembre 2014 / 15 h 41 min

    A reblogué ceci sur Mon beau manoiret a ajouté:
    une difficile décision à prendre certainement pour sauvegarder ce pont, et l’environnement ! la surcharge finissait par faire désordre, mais quelle tristesse quand même !

  6. 20 septembre 2014 / 18 h 31 min

    merci pour ce bel article… le véritable amour ne doit pas être cadenasser… si cet effet de mode doit cesser bientôt, la pollution de la Seine et le consumérisme basique diminueront et le Pont des Arts retrouvera peut-être une énergie réellement plus belle ! L’amour doit être léger non un poids lourd ! La mairie de Paris enlèvera t’elle l’ensemble des cadenas ? Je n’en suis pas certaine… la capitale ne serait plus aussi romantique… 🙂 et puis ce pont manquant d’esthétisme attire tellement de voyagistes, de mariés nippons ou d’ailleurs qu’il manquerait passionnément aux caisses touristiques !

    • 21 septembre 2014 / 19 h 10 min

      Je suis bien d’accord avec toi sur le fait que l’amour ne doit pas etre cadenasser. 🙂
      C’est vrai aussi que cette question de cadenas n’est pas seulement une question d’amour, mais de finances…. oui, les touristes venaient aussi visiter ce pont pour ce qu’il était. Mais il y a tellement de bien jolies choses à visiter dans Paris 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :