LAROQUEBROU CHATAIGNERAIE CANTALIENNE CANTAL

Par deux fois, les années passées, je m’étais arrêtée dans le Cantal, aux environs de Saint-Flour pour descendre dans le Sud de la France. A chaque fois, j’avais ressenti un bien-être durant cette halte, l’impression de respirer après une année en région parisienne. Je m’étais alors promis de revenir pour un séjour plus long dans cette jolie région du Cantal.

Donc, pour mon road-trip estival de 2021, je m’étais programmée une semaine , mais dans un autre coin du département du Cantal : la Châtaigneraie Cantalienne.

J’avoue, je ne connaissais pas du tout ce nom !! Et pourtant, il qualifie un endroit du Cantal tout à fait différent de celui de Saint-Flour. La Châtaigneraie cantalienne se trouve au Sud-Ouest du département, elle dépasse également sur le Lot, en direction de l’Aveyron. Je suis pourtant une grande gourmande de châtaignes mais ce n’est pas cela qui m’a attirée dans ce coin en fait. Je cherchais une région tranquille, loin de la foule des touristes, je rêvais de vert, de prairies, de montagnes (qui sont plutôt des jolies collines). Je voulais bien manger et marcher. J’ai des rêves très simples non?

J’avais envie de ça

vache cantal

Et de ça :

dans le Cantal

Comme souvent, je repère une région géographique mais ce que je cherche en premier c’est un hébergement qui me plaise.

Par conséquent, ce fut un peu (beaucoup) le choix de l’hébergement qui m’a guidée vers ce coin du Cantal. Je vous dévoile ma bonne adresse à la fin.

Et cela m’a permis de découvrir les jolis paysages et les cités de caractère de la Châtaigneraie cantalienne.

Il était une fois un Jardin Conté

il était une fois un jardin conté dans le Cantal

Vous connaissez mon appétence pour les jardins remarquables ( par exemple Le Parc Oriental de Maulévrier, le jardin des Martels), alors lorsque j’ai eu vent (expression désuète non? 🙂 ) grâce à l’office du tourisme de la Châtaigneraie cantalienne qu’il ne fallait pas manquer la visite du Jardin Conté, j’ai tout de suite pris rendez-vous avec Benoite Favre la créatrice de ce jardin ethnobotanique.

La visite du jardin peut se faire de façon libre ou commentée. Franchement, ne manquez pas la visite guidée de Benoite !! C’est une jeune femme adorable, passionnée, qui sait nous transmettre son amour des plantes. J’ai pu découvrir plein de petits détails avec elle. C’est une visite aussi bien scientifique que poétique.

Le jardin est très intéressant et agréable aussi pour les enfants. Ils adoreront le jardin de la sorcière par exemple c’est certain. Benoite anime aussi des ateliers enfants.

C’est aussi un jardin où l’on peut goûter les fruits et les herbes directement en se promenant. Ce n’est pas souvent que l’on peut faire cela!

Lorsque l’on entre dans le Jardin Conté, on entre dans un monde merveilleux, ou plutôt dans plusieurs mondes merveilleux car le jardin se décline en plusieurs parties : flâner dans le jardin des fous, le jardin du tavernier, le jardin des fées ou de la sorcière.

Ecoutez Benoite

Je partage avec vous quelques photos de ce lieu magique et quelques passages audio de ma visite avec Benoite.

Dans le jardin du fou
Dans le jardin de la sorcière ( le jour où j’ai appris que le ricin était une des plantes les plus toxiques)

Pour en savoir plus, le site : Un jardin Conté .

Compte instagram : UNJARDINCONTE

Laroquebrou, petite cité de caractère dans le Cantal.

LAROQUEBROU CHATAIGNERAIE CANTALIENNE CANTAL

Pour les amateurs de vieilles pierres et de jolis paysages, ne manquez pas Laroquebrou à 25 km d’Aurillac, au carrefour de l’Auvergne, du Quercy et du Limousin.

Flâner dans les ruelles, monter en direction du CHÂTEAU DE MONTAL et de la VIERGE “Notre Dame du Rocher” et admirez les toits en tuile rouge de la cité et le lit de la rivière la Cère. Un petit tour dans l’église Saint-Martin un des premiers monuments de l’art ogival de Haute-Auvergne. Et puis, un passage sur le pont au-dessus de la Cère pour profiter de la vue sur la cité.

C’est aussi une petite cité qui bouge toute l’année . Au printemps, ne manquez pas le TRAIL organisé par l’association « Laroqu’à Pattes » ! Lors de la saison estivale, les  MARDIS MUSICAUX, la FÊTE PATRONALE de la Cité début Août, le festival international de BOOGIE-WOOGIE!

Toute l’année, n’oubliez pas le MARCHÉ hebdomadaire du vendredi matin, situé sur la place du foirail !

Marcoles, le village de la galoche.

C’est mon village coup de coeur de ce coin du Cantal. C’est une petite cité de caractère discrète mais qui cache tout de même un restaurant étoilé Michelin ( l’Auberge de la Tour) et la plus grande galoche du monde !

Galoche Marcoles Cantal

C’est en effet à Marcolès que s’est installé La Galoche du Cantal, première chaussure d’art à semelle de bois à obtenir le label « Origine France Garantie ».

Vous pouvez visiter la boutique et voir les artisans au travail. J’ai failli craquer pour une paire de sabots ou une paire de galoches toutes plus colorés les uns que les autres. Mais, j’ai eu peur que mon pied tout déformé n’apprécie pas !! mais, je m’en offrirai c’est certain une fois que je me serai fait opérer de ces horribles hallux-valgus!

Marcolès est un village pour prendre du bon temps, flâner tranquillement. Etait-ce l’effet Covid ou la chaleur cette journée là, mais il n’y avait pas foule et j’ai pu en profiter pour visiter les quelques boutiques d’artisanat. Pour déjeuner, je ne suis pas aller à l’auberge de la Tour mais dans un petit restaurant au bout de la rue principale, un menu du jour copieux, local à un prix défiant toute concurrence.

Balade en musique dans Marcolès :

Mon hébergement dans la Châtaigneraie cantalienne

En pleine nature, un chalet en bois, un grand terrain à disposition et à une centaine de mètres un étang de pêche privé. Je n’ai pas pêché 🙂 mais Jagger a pu profiter d’une piscine privée pour se baigner tous les jours. Si ce n’est pas le paradis ça !

Des propriétaires discrets et adorables, des chemins de randonnée à la sortie du terrain du chalet, je peux vous conseiller cet hébergement les yeux fermés.

Gites à la ferme et chalets du Refrus

Pour plus d’informations pratiques sur la région de la Châtaigneraie cantalienne :

En une semaine, je n’ai pas eu le temps de tout faire. J’avais prévu d’aller faire un tour à Aurillac, mais il y avait tellement à voir autour de Roumégoux où je logeais que je n’ai pas pu aller voir cette ville si connue.

OFFICE DU TOURISME CHATAIGNERAIE CANTALIENNE

Epingle-moi sur Pinterest :

quelques jours dans le Cantal en Châtaigneraie cantalienne épingle pinterest
quelques jours dans le Cantal en Châtaigneraie cantalienne épingle pinterest

Un autre article à propos du Cantal : LES CLOCHERS MURS

Vous pourriez aussi aimer...

2 commentaire

  1. Je mets de côté bien que j’ai vu que les animaux n’étaient pas admis…

  2. […] Le Cantal des cités de caractère et un jardin merveilleux […]

Laisse moi un petit mot ! Peut-être des informations supplémentaires à partager?

%d blogueurs aiment cette page :