Se souvenir de la Grande Guerre à Lens

Se souvenir de la Grande Guerre à Lens

Nous sommes bientôt le 11 novembre 2018 et les commémorations du centenaire de la Guerre mondiale 1914-1918 surnommée aussi la Grande Guerre ont commencé. Cette journée du 11 novembre prendra une ampleur particulière autour de Lens et dans le Pas-de-Calais, puisque ce département a été durement touché par ce conflit.

Afin de parfaire votre savoir historique, vous pouvez retrouver la frise chronologique des évènements sur ce lien : La grande guerre en dates.

Début octobre, c’est avec une petite troupe de blogueurs du collectif #EnFranceAussi que nous sommes allés découvrir ou redécouvrir cette partie de notre histoire en suivant le chemin des lieux de combats autour de Lens.

Ce fut une journée remplie d’émotions que nous garderons longtemps dans notre mémoire.

La journée débuta au Mémorial National du Canada de Vimy.

Memorial national du canada de Vimy

Ce monument représente l’hommage que le Canada a rendu à ceux de ses citoyens qui ont combattu et donné leur vie au cours de la Première Guerre mondiale.

Le Parc du Mémorial canadien de Vimy est devenu terre canadienne  : un don de la nation française au peuple canadien.  Sur ce mémorial sont gravés les noms des victimes des combats. Il a été élevé à la mémoire des 66 000 jeunes canadiens ayant laissé leur vie ici et en France.

Memorial national du canada de Vimy

Memorial canadien de Vimy, grande guerre 14-18

Memorial canadien de Vimy, grande guerre 14-18

Vous pouvez profiter d’un panorama magnifique sur l’Artois et sur les terrils.

Memorial canadien de Vimy, grande guerre 14-18

Autour du monument, un site de 117 ha constitué d’arbres et d’arbustes du Canada qui y ont été plantés pour rappeler les et les forêts du Canada. Les trous d’obus sont toujours là et il est d’ailleurs interdit de marcher sur le terrain environnant pour cause de risque d’explosions.

Memorial canadien de Vimy, grande guerre 14-18

 

Puis, nous nous sommes dirigés vers la

Nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette.

Nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette

Sur la commune d’Ablain-Saint-Nazaire près de Lens, sur une colline à 165 mètres d’altitude, se situe la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette, un cimetière de guerre et mémorial français.

Cette colline fut une position stratégique du front durant 4 ans, elle fut le théâtre de combats meurtriers.

Elle fut choisie juste après la guerre pour y ériger une nécropole militaire qui est devenue la plus grande nécropole du territoire français. Inaugurée en 1925, elle compte plus de 40 000 combattants inhumés dont 22 000 inconnus.

La construction d’une chapelle et d’une tour-lanterne au sein du cimetière achève la reconnaissance pour ces soldats morts aux combats.

C’est un endroit très émouvant. Nous avions ressenti cette émotion lors de notre visite du cimetière américain près des plages de Normandie. Elle fut presque plus intense à Notre-Dame-de-Lorette.

Cette nécropole sera bien entendu un des hauts lieux de commémoration pour ce centenaire de la première Guerre Mondiale.

La nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette est un cimetière militaire et mémorial français

La nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette est un cimetière militaire et mémorial français

 

La nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette est un cimetière militaire et mémorial français

 

En face de la nécropole, vous trouverez un ouvrage symbolique et impressionnant : l’Anneau de la mémoire.

l'Anneau de la mémoire Notre-dame-de-Lorette centenaire de la grande guerre

crédit photo : @jeuneaffamée

Inauguré le 11 novembre 2014 en présence du Président de la République, ce mémorial réunit les noms de 580 000 soldats issus du monde entier et tombés sur le sol du Nord-Pas-de-Calais durant le conflit. Ils sont inscrits par ordre alphabétique sans distinction de nationalités.

Ce monument souligne les notions de paix, fraternité et liberté entre les peuples.

Anneau de la mémoire Notre-dame-de- Lorette, grande guerre, Nord pas de calais

Anneau de la mémoire Notre-dame-de- Lorette, grande guerre, Nord pas de calais

Anneau de la mémoire Notre-dame-de- Lorette, grande guerre, Nord pas de calais

C’est enfin au Centre d’Histoire Guerre et Paix Lens 14-18 que nous avons terminé cette journée de souvenir.

musée 14-18 Lens Lievin

crédit photo : @lesmilletdu62

Construit au pied de la colline de Notre-Dame-de-Lorette à l’initiative de la Communauté d’agglomération de Lens-Lievin, ce lieu a pour mission d’expliquer le déroulement de la Grande Guerre en Artois et en Flandre française.

A l’intérieur le parcours de visite est constitué de différentes salles où vous trouverez des scénographies, de nombreuses photographies, des films d’archives ainsi que des objets témoignant de cette guerre des tranchées.

Lens 14-18 centre d'histoire guerre et paix à Souchez

Lens 14-18 centre d'histoire guerre et paix à Souchez

Ce centre comprend également un espace mémoriel permettant de consulter les fiches des 580 000 soldats dont les noms sont gravés sur l’Anneau de la mémoire.

Parmi ces soldats, un certain John Kipling, fils de Rudyard Kipling, prix Nobel de littérature.

John Kipling

 

 

 

John Kipling fut l’unique fils de Rudyard Kipling.
Durant cette Première Guerre mondiale son engagement dans les troupes britanniques lui fut plusieurs fois refusé du fait de sa myopie. C’est son père Rudyard Kipling qui est intervenu pour que John soit admis dans les Irishs Guards.
John Kipling fut tué lors de son premier assaut à la bataille de Loos.

 

 

Cette phrase écrite en 1918 par Rudyard Kipling résume son écrasante culpabilité.
J’ai été émue aux larmes en lisant cette phrase inscrite au mémorial 14-18 Notre-Dame de Lorette près de Lens.

john kipling rudyard kipling loos en gohelle

Wool War One

Dans ce centre d’interprétation, plusieurs expositions peuvent s’y tenir.

Celle qui a investi le Mémorial de Notre-Dame-de-Lorette, nous a tous bouleversés.

Réalisée par l’artiste Délit Maille et 500 paires de mains anonymes du monde entier, WOOL WAR ONE est une immense armée de soldats minuscules en laine. Un hommage très original à cette génération d’hommes sacrifiée durant ce conflit mondial.  Après une tournée internationale, l’oeuvre participative est exposée au Mémorial 14-18 jusqu’au 11 novembre.

wool war one Délit Maille

wool war one Délit Maille

wool war one Délit Maille

Qui est Délit Maille? C’est une artiste qui n’a pas fait d’école d’art, qui n’a pas de diplôme d’art. Un jour Délit Maille prend ses aiguilles et illustre le monde en jersey avec de petits personnages en laine hauts en couleurs. Les mots et les actualités deviennent des mailles sur son blog Délit maille tricote tes news. En 2014, le musée La Piscine de Roubaix la contacte pour participer à un cycle d’expositions sur la Grande Guerre. C’est alors un projet pharaonique que Délit Maille met en place. L’oeuvre présente 780 petits soldats en uniformes de la Première Guerre mondiale, toutes nations confondues, alliés comme ennemis. Ces soldats forment une colonne de 15 mètres de long. Ces soldats ne sont pas armés, ils ne portent que leur musette ou leur sacoche. Ils marchent tous dans une attitude pesante.

wool war one Délit Maille

wool war one Délit Maille

Je laisse le soin à l’artiste de vous expliquer bien mieux que moi le projet dans cette vidéo :

Interview de Delit Maille Wool War one

 

Un soldat est présenté isolé des autres, sur un socle haut. Il incarne le soldat inconnu. Lui non plus n’a pas d’arme, il est dans son uniforme de poilu, mais au contraire des autres soldats son visage est détaillé (yeux, bouche, nez).

wool war one Délit Maille

Ce que j’ai trouvé formidable dans ce projet, c’est d’avoir réussi à monter une action participative, une belle aventure humaine pour rendre hommage à cette génération de soldats.

Cette armée de laine a vécu une aventure incroyable en étant exposée à la piscine de Roubaix, au Grand-Palais à Paris et au Musée des Beaux-arts de Montréal.

Son périple s’achèvera très précisément le 11 novembre au Mémorial’ 14-18, à Souchez, au pied de la nécropole Notre-Dame-de-Lorette.

Délit Maille n’a pas voulu poursuivre l’aventure au-delà du centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale. Et pour donner encore plus de sens à son projet, elle a tenu à ce que les 781 soldats de laine soient tous vendus à 30 euros, au profit de Médecins sans frontières.

C’est fou comme ces petits soldats en laine nous ont fichu une grande claque et nous ont fait réfléchir.

 


Informations pratiques :

  • Mémorial national du Canada à Vimy :

SITE ET INFORMATIONS PRATIQUES.

Un reportage pour mieux comprendre

  • Le site de Notre-Dame-de-Lorette

Memorial et Anneau de la mémoire Notre-Dame de Lorette

  • Le centre d’histoire Mémorial 14-18

Centre d’interprétation 14-18

Vous pouvez également découvrir ces hauts lieux de mémoire en partant en randonnée vélo sur 29km (environ 3 heures) : Circuit des hauts lieux de la Grande Guerre en Artois

  • La carte des lieux de mémoire

 

11 novembre 2018 nord pas de calais

 

Ce week-end à Lens fut riche en découverte et émotions. Il a été organisé grâce à une collaboration entre l’Office du Tourisme Lens-Lievin et le collectif de blogueurs voyage EN FRANCE AUSSI.

Un énorme merci à Florence de l’Office du tourisme Lens-Lievin pour son sourire, son dynamisme, sa sympathie et son amour communicatif pour sa région.

Un autre billet issu de cette rencontre va suivre très vite. Cette fois, il parlera d’amour et d’autres choses essentielles à Lens.

A très vite alors!

 

Suivre:

17 Commentaires

  1. 6 novembre 2018 / 7 h 31 min

    Je crois que l’histoire sur le fils de Rudyard Kipling est ce qui m’a le plus émue dans ce musée…

  2. 6 novembre 2018 / 9 h 16 min

    Y a pas ça fait un truc au bide. Bel article Sophie, l’émotion est là entre tes lignes.

  3. janachete13
    6 novembre 2018 / 10 h 00 min

    Un peu d’histoire ne fait pas de mal .
    Bel article .
    Belle journée Sophie !

  4. 6 novembre 2018 / 12 h 58 min

    Très bel article juste et sobre sur ces lieux bouleversants. Ah, et ça fait plaisir de lire ça chez les copains !! C’était chouette de partager ces moments ensemble et de rencontrer Jef 😉 A bientôt !

  5. chachaaventuriere
    7 novembre 2018 / 7 h 18 min

    Même si nous étions ensemble lors de cette visite qui m’a beaucoup ému, ton billet lui m’a carrément donné la chair de poule.
    Emotion émotion émotion …
    J’ai été ravis de te revoir sur “mes” terres, jamais 2 sans 3
    Bises à Jeff the superman

  6. 7 novembre 2018 / 12 h 57 min

    Se souvenir de la Grande Guerre, tu fais ça admirablement bien. Se souvenir des belles choses aussi, merci Sophie !

  7. 7 novembre 2018 / 19 h 41 min

    une journée riche en émotions
    heureuse d avoir partager ces moments avec vous

  8. lesmilletdu62
    8 novembre 2018 / 20 h 24 min

    Qu’est ce que ça fait plaisir de voir notre région si bien mise en valeur, une histoire chargée d’émotions, merci sophie pour ce beau partage.

  9. 9 novembre 2018 / 10 h 34 min

    Merci pour ce super article, magnifique et passionnant.

    • Sophie
      Auteur
      9 novembre 2018 / 11 h 09 min

      Merci beaucoup Mahie pour ces mots.

  10. tiphanya
    9 novembre 2018 / 18 h 39 min

    Comme toi la citation de Kipling m’a saisi à la gorge.
    Nous n’avons pas vraiment eu l’occasion de faire connaissance, mais la prochaine fois sera la bonne puisque tu seras au top de ta forme !

    • Sophie
      Auteur
      10 novembre 2018 / 11 h 29 min

      J’espère bien! merci pour ton passage, bises

  11. 11 novembre 2018 / 18 h 46 min

    Waouh je n’étais pas avec vous mais en ce jour très spécial du 11 novembre ou je lis ton article, je ressens l’émotion de cette visite, de cette journée particulière chargée d’histoire et d’émotions. Merci !

    • Sophie
      Auteur
      16 novembre 2018 / 11 h 52 min

      Merci à toi pour tes mots ici.
      Bises

  12. jeuneaffamee
    28 novembre 2018 / 13 h 00 min

    C’était très émouvant comme visites. Tes photos sont magnifiques.

    • Sophie
      Auteur
      28 novembre 2018 / 17 h 12 min

      Merci beaucoup <3

    • Sophie
      Auteur
      3 décembre 2018 / 0 h 55 min

      Merci mille fois.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :