abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses

Lorsque l’on passe l’entrée de l’abbaye de Mortemer, on ressent tout de suite un sentiment de quiétude dans ce domaine où les ruines se détachent dans le ciel bleu de la Normandie (mais si) et où le soleil couchant se reflète dans le lac au milieu de la forêt.

abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses
abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses

Pourtant, l’Abbaye de Mortemer est une abbaye mystérieuse, des légendes bien vivantes habitent cet endroit.

Mais, parlons tout d’abord du lieu que j’ai pu découvrir l’été dernier lors de mon petit séjour à Lyons-la-Forêt. 

L’ Abbaye de Mortemer.

abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses

L’abbaye se trouve au sein de la forêt de Lyons. Les moines bénédictins se sont installés dans cet endroit il y a 8 siècles. Fille de l’abbaye du Pin (Vienne), Mortemer est ensuite rattachée à l’ordre des Cîteaux et devient la première abbaye cistercienne de Normandie. L’abbaye et son église sont achevées en 1200. Durant tout le Moyen-Age, l’abbaye est très prospère. En effet, cette abbaye est protégée et aidée par des grands du Royaume. Mais, les moines ont su vivre en parfaite autarcie en élevant de nombreux poissons dans les viviers, en cultivant les terres et en profitant du gibier de la forêt. La bonne gestion du domaine dure jusqu’au 17ème siècle (les abbés nommés à la tête de l’abbaye ont davantage pensé à s’enrichir de façon personnelle, plutôt que de faire prospérer l’abbaye). Peu avant la Révolution, il ne reste plus que 5 moines dans le domaine. Ils furent assassinés durant la Révolution. On dit que leurs fantômes errent encore dans les ruines. Durant la Révolution, l’abbaye fut pillée, démembrée et devient une carrière de pierres pour les habitants des environs.

abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses

Lors de la visite, ce sont des pans de murs que l’on peut voir et qui nous permettent (parfois difficilement) d’imaginer la grandeur des bâtiments de l’époque. L’église était de grande taille (75m sur 45m de large au transept). L’abbaye était organisée autour du cloître rattaché au côté sud de l’église.

abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses
abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses
abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses
abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses
abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses

Dans le domaine, on peut encore voir le pigeonnier, les restes d’un pressoir, et ceux d’un ancien moulin sur la rivière.

abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses

Le bâtiment le plus imposant de nos jours était le réfectoire des moines à l’origine. Il a été restauré et accueille des expositions, ainsi qu’un musée qui retrace l’histoire de l’abbaye et ses légendes.

abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses
abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses

Les légendes de l’abbaye de Mortemer.

De nombreuses légendes tournent autour de cet endroit (pas moins de 11 parait-il).

La légende la plus connue est celle de Mathilde, impératrice d’Allemagne et bienfaitrice de l’abbaye.

Qui est Mathilde ?

Maud

(Londres 1102-Rouen 1167), impératrice du Saint Empire, puis reine d’Angleterre.

Fille d’Henri Ier d’Angleterre, elle est donnée en mariage à l’empereur Henri V, en 1114, pour sceller une alliance dirigée contre la France. Veuve en 1125, elle se remarie en 1128 à Geoffroi V Plantagenêt, comte d’Anjou, afin de neutraliser sa puissance. Henri Ier la désigne avec son mari comme héritière de ses domaines. La succession est usurpée par Étienne de Blois (1135). En 1138, Mathilde, aidée par son demi-frère Robert de Gloucester, tente de prendre son héritage. Il en résulte une longue guerre civile qui plonge l’Angleterre dans une anarchie totale. Le caractère hautain de Mathilde et l’antipathie des barons normands envers le comte d’Anjou neutralisent les chances du parti angevin, et la mort de Gloucester, en 1147, les ruine complètement. Mathilde se retire alors en Normandie.

LAROUSSE.FR

Quel rapport avec l’abbaye de Mortemer ?

Il paraitrait que Mathilde avait un comportement « léger » au cours de sa vie, ce qui aurait poussé son père à l’enfermer à l’Abbaye de Mortemer. On dit qu’après sa mort, elle revint hanter Mortemer. Elle est devenue la dame blanche de Mortemer. Je crois que pas mal de lieux anciens de France ont chacun leur dame blanche. Il paraitrait que son fantôme erre dans les ruines et au bord de l’étang de l’abbaye lors des nuits de pleine lune. Elle peut être bénéfique si elle porte des gants blancs (elle annoncerait alors un mariage ou une naissance), elle peut être maléfique si elle porte des gants noirs (c’est la mort qui parle à travers elle).

abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses

Une autre légende de Mortemer est celle du chat Goublin.

Plusieurs chats se promènent dans les ruines mais le chat Goublin est en réalité un lutin qui prend l’apparence d’un chat. L’histoire raconte qu’il existerait un trésor caché au cœur de l’abbaye de Mortemer. Du temps où l’abbaye n’était pas encore en ruines, le frère Alexandre, cuisinier de l’abbaye, avait le privilège de préparer les repas pour le père Abbé et les autres moines. Un jour, le frère Alexandre rencontre un chat extraordinaire : le chat Goublin. C’est en fait un lutin facétieux gardien d’un trésor et qui prend la forme d’un chat pour surveiller ce trésor.

La légende dit : Quand dort le Goublin, le trésor revient. Mais, si tu t’endors aussi, le trésor s’enfuit.

Un jour, le frère Alexandre fut récompensé de sa patience. A force de surveiller le chat Goublin, il réussit à veiller, le chat s’endormit et un trésor fabuleux apparut aux yeux du moine. Le frère Alexandre se mit à rêver de ce qu’il pouvait faire de ce trésor : remise en état de l’abbaye, agrandissement… Son imagination prit le pas et il finit par s’endormir. A son réveil, le trésor avait disparu puisque le chat Goublin était à l’affut et se réveilla à temps pour récupérer ces richesses.

Alors, peut-être faut-il se rendre à la nuit tombée dans l’abbaye pour suivre un des chats errants qui nous mènera vers le trésor caché de Mortemer ? Mais attention, vous risquez aussi de croiser le fantôme de Mathilde sur les bords de l’étang de l’Abbaye de Mortemer.

abbaye de Mortemer Lyons-la-foret Eure Normandie escapades amoureuses

L’ Abbaye de Mortemer, informations pratiques :

L’ Abbaye de Mortemer se situe à Lisors, dans l’Eure, au milieu de la forêt de Lyons.

Le site internet : ABBAYE DE MORTEMER

Détail (qui n’en est pas un) : les chiens sont acceptés pour la visite extérieure.

Cet article participe aurendez-vous mensuel du collectif de blogueurs ENFRANCEAUSSI, créé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs. Ce mois ci c’est AUDREY du blog Arpenter le chemin qui nous a proposé le thème “LEGENDES”.

ENFRANCEAUSSI

Si vous avez apprécié cet article, vous pouvez l’épingler sur Pinterest, ou bien le partager sur d’autres réseaux sociaux.

Legendes de lAbbaye de Mortemer

Vous pourriez aussi aimer...

14 commentaire

  1. Etre allés à Lyons la Forêt et ne pas s’être rendus là ! Bonne soirée

  2. un lieu qui me plairait beaucoup avec ces légendes inspirantes!

  3. J’aime bien celle du Goublin, dès qu’il y a des lutins, des farfadets ou autre j’aime bien ! 😀

  4. Ca fait longtemps que j’ai placé Lyons et sa forêt sur ma ‘to-do-list’ des choses à voir en Normandie (maintenant que j’habite de l’autre côté de la Manche, un tour de ferry et on y est !). Le temps venu, je me souviendrai de Mortemer !! A bientôt !

  5. Bonjour Pierre, tu habites au Royaume-Uni maintenant???

  6. Les ruines de cette ancienne abbaye valent vraiment le coup d’œil, l’endroit est très bucolique. Hormis les ruines de l’abbaye, j’aime beaucoup le pigeonnier. Je trouve que les lieux ont un petit côté magique !

  7. Bonjour Martine, oui moi aussi j’aime beaucoup le pigeonnier. Malheureusement, cet été on ne pouvait pas entrer dedans car il y avait une invasion de guepes 🙂
    merci pour ton passage

  8. J’ai lu “légendes” et “Mortemer” (quel beau nom terriblement mélancolique et évocateur), mon coeur gothique a tressauté, j’ai couru lire cet article, et je ne suis pas déçue ! la Normandie sauvage, des ruines romantiques, des fantômes de moines, les crimes d’une révolution trop zélée, des ombres ectoplasmiques… merveilleux, tout ce que j’aime ! merci pour cette belle découverte.

  9. Merci beaucoup pour ton commentaire enthousiaste. Sais-tu que j’ai du faire un effort pour participer à ce rdv EnFranceAussi du mois? En effet, je suis assez imperméable avec tout ce qui est légendes 🙂 je suis d’un caractère bien trop terre à terre. Mais, les photos de l’abbaye de Mortemer m’ont aidée pour l’inspiration.
    Bises

  10. Quel bon choix pour le thème de ce mois ci ! Un site qui a l’air superbe, très photogénique, avec une vraie ambiance ! J’aime bien les façades “trouées”, on dirait des décors de cinéma. Est-ce que Jagger a eu peur du fantôme du chat Goublin ? 😱

  11. Jagger n’avait qu’une idée : se baigner dans l’étang du domaine 🙂

  12. Des ruines, du mystique et des légendes autour, le combo parfait ! Merci pour cette visite.

  13. L’alliance parfaite de belles ruines et de légendes ! J’ai bien ri à la lecture de celle du chat-lutin 🙂

  14. Je ne connais pas du tout ce lieu mais j’adore l’esprit ruines comme ça 🙂

Laisse moi un petit mot ! Peut-être des informations supplémentaires à partager?

%d blogueurs aiment cette page :