Marie-Galante se situe à environ 40 km de Grande-Terre en Guadeloupe. Cette île est surnommée la Galette ( certainement du fait de son relief).

Le plus souvent les vacanciers y consacrent une excursion d’une journée. Nous y sommes restés deux jours et je peux déjà vous dire que nous aurions dû en prévoir 3.

Les plages y sont splendides et sauvages, mais il n’y a pas que les plages à Marie-Galante, il y a aussi une culture, une richesse, des champs de canne à sucre à perte de vue, des distilleries de rhum bien entendu. La vie est paisible à Marie-Galante et ses habitants sont accueillants, la maxime antillaise Pani pwoblem est vraiment authentique ici !

Nous sommes partis de bon matin pour prendre le bateau à Pointe-à-Pitre. Nous étions un peu déçus que la navette Saint-Francois/Marie-Galante ne fonctionne pas hors vacances scolaires ou hors période d’affluence, car nous logions à Saint-François et il nous aurait fallu juste 5 minutes pour rejoindre le port. Alors, que sans embouteillage (pour éviter les embouteillages vers Pointe-à-Pitre, un petit conseil prendre la route des Grands-fonds un peu plus longue en distance mais sans ralentissements) il faut 45 minutes minimum pour arriver au port de Pointe-à-Pitre. Arrivés au port maritime de Bergerin Pointe-à-Pitre, nous sommes montés dans l’Express des îles et en 1h de traversée, nous sommes arrivés à Grand-Bourg de Marie-Galante. On peut acheter ses billets en ligne et les retirer rapidement aux bornes automatiques le jour du départ.

20170707_092220

Pour circuler à Marie-Galante, il vous faut absolument une voiture ou un scooter. Nous avions réservé quelques jours avant une voiture à un des nombreux loueurs de l’île, vous trouverez leurs coordonnées ICI. Ils pratiquent tous à peu près les mêmes prix. La seule difficulté est de les retrouver sur le parking du port à l’arrivée ! 🙂 Pas de bureaux d’accueil, il faut repérer la voiture du loueur en question (le gardien du parking aide bien pour cela) et toute la paperasserie se fait dans la voiture, c’est assez folklo.

Nous avions décidé de nous rendre directement à notre hôtel pour déposer nos affaires, nous mettre en maillots de bain pour profiter au mieux de la journée. La Rose du Brésil hôtel se situe à quelques kilomètres de l’embarcadère, ce qui nous a permis d’admirer déjà les belles plages et l’eau turquoise de l’île.

La découverte de notre chambre bungalow fut une belle surprise. Je vous laisse en juger en photos et vidéos.

la rose du brésil Marie-Galante

la rose du brésil Marie-Galante

la rose du brésil Marie-Galante

une terrasse immense avec cuisine extérieure

la rose du brésil Marie-Galante

un jardin de toute beauté

Visite de l’hôtel en vidéo

Nous serions bien restés pour profiter du lieu mais l’île nous attendait !!  Nous étions pressés de découvrir ces fameuses plages paradisiaques qu’on nous avait « vendues » et puis aussi, de tester un ou deux vols de drone!

Mais, ce fut la faim qui nous freina quelque peu. Mais, déjeuner les pieds dans le sable au bord d’une eau turquoise, c’est aussi profiter de ce petit paradis. Nous avions lu beaucoup de bien d’un restaurant à la sortie de Saint-Louis (donc à l’autre bout de l’île) : Aux plaisirs des marins. Et nous n’avons pas été déçus. Nous y sommes arrivés tôt, donc premiers clients, nous avons choisi notre table au plus près de l’eau et nous avons été choyés par la serveuse vraiment très sympa. Les cuisines sont extérieures, on peut aller voir nos poulpes ou nos poissons griller.

Aux plaisirs des marins restaurant marie-Galante

Aux plaisirs des marins Marie-Galante

Aux plaisirs des marins restaurant marie-Galante

La plage du restaurant

La plage devant Aux plaisirs des marins

La plage devant Aux plaisirs des marins

Aux plaisirs des marins MARIE-Galante

Aux plaisirs des marins Marie-Galante

Nous sommes partis ensuite à la recherche des belles plages et d’un ou deux spots pour filmer avec le drone.

Le choix fut difficile au niveau des plages plus belles les unes que les autres et surtout pratiquement désertes. Notre première étape fut cette plage digne des paysages de pirates des Caraïbes, le ciel commençait à s’assombrir, l’averse ne devait pas être loin, et ce panneau Prudence risque de traversée de tortue marine nous a poussés à nous arrêter là. En effet, cette plage située à quelques kilomètres de Saint-Louis est une des plages de ponte des tortues marines.

risque de traversée de tortue marine Marie-Galante

Plage marie-galante

Plage marie-galante

Plage marie-galante

Nous avons eu bien du mal à quitter cet endroit paradisiaque.

Nous sommes partis tout de même à la découverte d’anse Feuillard, une des plus belles plages de l’île selon les guides mais malheureusement, cette année, la plage était infestée de sargasses (ces algues brunes et malodorantes qui envahissent les plages des Antilles depuis 2011). Elle avait donc perdu tout son charme et nous avons décidé de continuer notre route plus loin.

DSC00959_edited

En rejoignant notre hôtel, nous avons fait une petite pause drone. On trouve facilement une palette en bois pour faire office de piste de décollage.

Plage marie-galante

De retour à l’hôtel, c’est une pluie tropicale qui nous est tombée dessus !! Même le chat de l’hôtel était venu se mettre à l’abri sous notre terrasse ! L’ambiance était vraiment spéciale, nous avons adoré observer et écouter cette pluie violente et chaude alors que nous étions à l’abri sur le canapé de la terrasse. Bien dommage, je ne parviens pas à retrouver la video de cette soirée pluie tropicale, si je retombe dessus, je l’ajouterai en ligne.

20170707_192259-01_edited

C’est au restaurant La charrette à Grand-bourg que vous pouvez visiter en 360°sur ce lien: Restaurant La charrette Grand-Bourg que nous avons dîné, une ambiance très cosy et intime.

Le lendemain matin, après un petit-déjeuner au bord de la piscine, nous sommes partis assez rapidement car le bateau nous attendait vers 16h pour le retour vers la Guadeloupe et nous avions encore beaucoup à découvrir.

La rose du brésil Marie-Galante

Le passage par la distillerie Labat était obligatoire :

Distillerie Labat marie-galante

Distillerie Labat marie-galante

Distillerie Labat marie-galante

ça j’ai adoré 🙂

Il était temps d’aller faire un tour (entre deux bains de mer) vers Gueule-Grand-Gouffre, un point vraiment impressionnant sur les falaises de Marie-Galante.

Ce que nous n’avons pas eu le temps de faire :

  • L’habitation Murât : écomusée des Arts et Traditions Populaires
  • Le  moulin de Bézard seul témoin de l’activité sucrière de l’île d’antan
  • D’autres distilleries de rhum : Biel, Bellevue…
  • Balade en canoë dans la mangrove.

Informations pratiques :

Pour la traversée Pointe-à-Pitre/Grand-Bourg : Express-des-îles

Un site indispensable pour se loger, pour se déplacer, pour visiter, pour sortir : La galette

L’hôtel : La rose du Brésil 

Où?

Surtout, si vous envisagez un voyage en Guadeloupe, ne manquez pas les îles aux alentours, Petite-Terre dont je vous ai parlée ICI et LA , les Saintes (un article viendra très bientôt).

Rendez-vous sur Hellocoton !