Je vous ai déjà emmenés avec nous dans le jardin de la fondation Claude Monet à Giverny ce petit village de Normandie. C’était en automne et déjà nous avions été émerveillés par ce jardin.

Nous y sommes retournés durant ce mois de juin. Vous le devinez, cette saison est vraiment formidable pour redécouvrir cet endroit !

Giverny fut l’endroit où vécut Claude Monet durant ses 43 dernières années. C’est à Giverny que Monet connaîtra la consécration internationale pour ses oeuvres comme les Nymphéas, les Meules ou la série des peupliers.

Cette fois, nous avons pu bénéficier d’une visite guidée de la maison de Monet et nous avons pu prendre le temps de déambuler dans les petites rues du village de Giverny.

Il a fallu que nous choisissions le jour le plus chaud du mois de juin pour y aller ! J’adresse d’ailleurs toute ma sympathie et mon admiration pour notre guide qui malgré la canicule nous a gentiment accompagnés toute bien maquillée, habillée au top alors que nous, nous étions transpirants en tenue de touristes 🙂 . La petite pause au bord du bassin des nymphéas ( ravie de les avoir enfin admirés, car en automne l’étang n’est pas fleuri) dans le jardin d’eau fut salvatrice et rafraîchissante.

La maison de Claude Monet (toute jolie avec son crépi rose) a retrouvé son atmosphère d’autrefois (Monet y a vécu de 1883 à 1926). Gros coup de coeur pour la cuisine et la salle à manger.

giverny01

giverny05

giverny04

giverny03

giverny06

La visite du jardin réveille vraiment tous les sens. C’est une explosion de couleurs et de senteurs. Ces jardins n’ont pas de centre géométrique, il faut laisser le regard vagabonder pour y découvrir toutes les espèces de fleurs, toutes les couleurs.

giverny02

giverny07

giverny08

giverny09

giverny10

giverny11

giverny12

giverny13

giverny14

Après la visite (il faut bien compter 1h à 1h30), nous avons pu nous restaurer en terrasse Aux Nymphéas. Un bon point pour ce petit restaurant-salon de thé qui malgré son emplacement juste devant la maison de Monet n’est pas du tout un piège à touristes, bien au contraire !

Nous sommes ensuite allés visiter le musée des impressionnismes. Musée très aéré, fonctionnant sous formes d’expositions (2 chaque année) dédiées au courant impressionniste. En ce moment, l’exposition Tintamarres sur le monde de la musique.

© JC. Louiset_Exterieurs (84)

© JC. Louiset_Exterieurs

Puis, nous avons pris le temps de déambuler dans les petites rues de Giverny. On y retrouve cette ambiance impressionniste, des couleurs, des fleurs… on peut y visiter quelques galeries (bien cachées), découvrir l’ancien Hôtel Baudy (on pourrait dire rester « dans son jus »), puis finir par la visite de la petite église Sainte-Radegonde et la tombe de Monet (que nous pensions voir plus fleurie).

Rue Claude Monet @ CAPE

Rue Claude Monet @ CAPE

giverny18

giverny17

giverny16

giverny19

giverny15

giverny20

En partant de Giverny, n’hésitez pas à vous arrêter sur la route pour admirer les champs de blé et les coquelicots.

La campagne normande est splendide à cette saison, nous avons été complètement séduits. D’ailleurs, je vous raconterai dans d’autres billets notre découverte de ce beau département de l’Eure que nous ne connaissons pas encore assez, et pourtant il ne se situe qu’à 1heure/1heure 30 de Paris.

A tester d’ailleurs à Giverny (je le note sur ma wishlist) un hôtel de charme Le jardin des plumes (avec un restaurant étoilé au Guide Michelin depuis 2015).

Où?

Vous trouverez toutes les informations nécessaires et les évènements à venir sur le site de la maison du Tourisme Normandie Giverny.

Vous pourrez aussi découvrir d’autres escapades possibles dans ce joli département de l’Eure sur Eure-tourisme.fr.

Petits conseils :

  • La fondation Claude Monet est un endroit très touristique. Il existe des billets coupe-file réservables sur le net et sinon, préférez y aller un jour de semaine si cela vous est possible, ou bien prévoir la visite dès l’ouverture du lieu c’est à dire 10h.
  • Pour vous immerger dans l’Impressionnisme, pourquoi ne pas coupler cette visite avec le Musée d’Orsay à Paris.

Je vous donne rendez-vous dans un autre billet, j’ai d’autres petits coins de Normandie à vous faire découvrir si vous le voulez bien.

Un grand Merci à l’EURE, je suis ailleurs en Normandie, pour cette sympathique collaboration!