C’est fou comme un blog peut refléter la vie réelle.

Voilà, ma vie est en train de subir (le mot n’est pas bien choisi puisqu’il n’est pas subi mais voulu ) un grand chambardement.

Rupture, départ dans une nouvelle vie, tout est à reconstruire.

Et comme par hasard (mais ce n’est pas un hasard), mon blog aussi est reparti à zéro.

Repartir à zéro sur la toile, ce n’est pas facile, comme dans la vie quotidienne c’est un petit combat.

J’ai eu plusieurs blogs coquins (oui, je vous avoue tout) avec beaucoup de followers, beaucoup de commentaires. Je me suis beaucoup amusée, j’ai eu de bons contacts, de bons dialogues.

Je suis devenue sage (vous savez l’âge etc…) et je me suis assagie niveau internet.

Cette nouvelle vie virtuelle (je n’aime pas ce terme, mais je crois que c’est le mot qu’il faut utilisé même si il n’est pas vrai) n’est pas facile non plus à recommencer.

Pour le moment, j’ai l’impression de traverser le désert de Gobi, je me demande si je parle dans le vide, je me demande quand je vais pouvoir de nouveau avoir beaucoup de dialogues, beaucoup d’échanges.

Je suis certainement un peu impatiente. Mon blog est encore un nouveau-né.

Mais, dîtes-moi :

où etes vous